Histoire du musée

 

Une maison d’enfance… en miniature!

 

Ouvert en 2014, le musée profite d’une collection fortement liée au temps et à l’histoire…

Les premières vitrines réalisées par Annie Jaurès ont déjà plus de 40 ans et sont nées du souvenir de cette artistique octogénaire, toujours alerte et active, qui, année après année, a façonné de nouvelles vitrines.

A l’origine, il y a le souvenir d’enfance d’une belle maison bourgeoise à Fontenay aux Roses, près de Paris, où elle a grandi, puis la mort soudaine de son père qui lui avait promis de lui offrir une maison de poupée.

Privée de ce « rêve » d’enfant, Annie trouve plus tard, à travers l’art et la mise en scène de ses souvenirs, une belle façon de se réconcilier avec ce triste et brusque passé.

Le bureau de son père, sa chambre de petite fille, l’atelier d’artiste… se remettent à revivre sous les traits et les souvenirs d’Annie. Sa passion artistique l’aidant à se réapproprier l’émerveillement perdu de la petite fille qu’elle fut…

Ce sont donc les précisions du souvenir alliés à un imaginaire artistique qui viennent donc composer et illuminer cette soixantaine de vitrines uniques en leur genre.

 

Une collection rare, unique et intime!

 

Peu nombreux sont les musées de Miniatures et encore moins ceux totalement liés à un(e) seul(e) et même artiste!

Tel est le cas pour le Musée Académie des Miniatures d’Albi qui retrace les souvenirs d’Annie Jaurès! Ce passé se ressent jusque dans le sens de la visite où l’on passe de pièce en pièce telle une machine à remonter le temps!… à la fois personnel et historique! Chaque détail trouve son importance, n’a pas de hasard et rappelle des coutumes, des habitudes voire des ambiances d’un temps révolu.

La chambre à jouets, le salon rouge, la cuisine et son âtre ou encore le salon du dîner profitent d’une telle précision que le voyage dans le temps s’amorce tout naturellement.